Home » Historique

Historique

Historique

Historique - Crédit Municipal de Nancy

Historique :

Le griffon est un animal mythique, composé d'une tête d'aigle dans la partie supérieure et d'un corps de lion dans la partie inférieure. Selon la mythologie grecque, il est le gardien des trésors du dieu Apollon. Cet animal figurait dans les armoiries de la ville italienne de Pérouse où fut fondé en 1462 le premier Mont de Piété

C'est pourquoi les Caisses de crédit municipal, héritières en France de la tradition des Monts-de-Piété, ont choisi le griffon comme emblème.

 

Histoire

·Des Caisses de Crédit municipal :

Le Mont-de-Piété est une création italienne remontant au XVe siècle. En prêtant gratuitement ou à faible taux sur des objets, son objectif est de lutter contre l’usure, pratiquée par les prêteurs sur gage et qui cause des ravages depuis le Moyen Age.

En France, le premier Mont-de-Piété naît en 1610 à Avignon, alors terre pontificale. En 1612, Lille, alors sous tutelle des Pays-Bas espagnols, crée à son tour un Mont-de-Piété, puis un second en 1628, deux ans avant celui créé à Nancy. À Paris, un premier essai éclot sous l’impulsion de Théophraste Renaudot en 1637 mais c’est en 1777 que s’impose définitivement l’institution. Le Mont-de-Piété de Marseille est créé en 1673.

La Révolution française met en grande difficulté les établissements existants. Les officines de prêt sur gage se sont multipliées provoquant un renforcement de l’usure. En 1804, Napoléon 1er décrète la fermeture des maisons de prêt sur gage et offre ainsi aux Monts-de-Piété le monopole de l’activité. Le Mont-de-Piété de Bordeaux est inauguré le 1er décembre 1801. Celui de Nice est créé en 1809. Les Monts-de-Piété de Lyon et de Nantes sont fondés par décrets impériaux en 1810 et 1813.

Sous la Restauration, on assiste à un mouvement d’ouverture d’établissements de prêt sur gage : Toulon en 1821, Boulogne-sur-Mer, Reims et Dijon en 1822, Strasbourg, Nîmes et Rouen en 1826 et Toulouse en 1827. Le Mont-de-Piété de Nancy (r)ouvre ses portes en 1834. En 1851, Louis Napoléon Bonaparte réforme les Monts-de-Piété, et les déclarent d'utilité publique. À cette époque, on compte 45 Monts-de-Piété en activité.

Au XIXe siècle, les objets les plus fréquemment déposés en gage sont des vêtements, toutes sortes de linges, des matelas et des outils (pour la classe ouvrière). Les ouvriers ne sont pas les seuls à avoir recours aux Monts-de-Piété, les commerçants et petits bourgeois sont très nombreux, ils y déposent plutôt des petits bijoux, des meubles, des pendules. La haute bourgeoisie et l’aristocratie momentanément dans le besoin, font également appel aux Monts-de-Piété, les objets déposés sont le plus souvent des bijoux de grand luxe.

Les Monts-de-Piété prennent le nom de « Caisses de Crédit municipal » au sortir de la guerre, en 1918, dans une période de grande difficulté économique qui les encourage alors à se tourner vers les activités bancaires. Elles sont notamment habilitées à ouvrir des comptes de dépôts.

Actuellement, il existe 18 Crédits municipaux dont dépendent des agences, en tout 42 antennes proposent du prêt sur gage en France. Aujourd’hui comme hier, toutes les classes sociales ont recours au prêt sur gage mais ce sont majoritairement des bijoux qui sont déposés. On y engage aussi de l’argenterie, des tableaux, des livres, des timbres etc.

 

·Du Crédit municipal de Nancy :

Après une première expérience à la Renaissance de création d’un Mont-de-Piété à Nancy, qui exercera son activité de 1630 à 1664, un nouvel établissement ouvre ses portes au public en 1834, en vertu de l’ordonnance royale du 19 mars 1834. Installé porte Saint Jean (près de l’actuelle place Maginot), il emménagera dans ces locaux actuels du 10, rue Callot en 1931. Le prêt sur gage constitue l’unique activité de la Caisse de Nancy, qui n’exerce plus d’activité bancaire classique depuis 1999.

 

 ______________________________________________________________

Résumé :

  • Le premier Mont-de-Piété fait son apparition en France à Avignon en 1577.
  • Le Mont-de-piété est fondé à Nancy, suite à une ordonnance Royale de Louis Philippe, en 1834.
  • En 1851, Louis Napoléon Bonaparte réforme les Monts-de-Piété, et les déclarent d'utilité publique.
  • Le 24 octobre 1918, les Monts-de-Piété deviennent des Crédits municipaux et sont habilités à ouvrir des comptes de dépôts.
  • En 1954 débute l'attribution des prêts aux fonctionnaires.
  • En 1984, la loi bancaire reconnaît les Caisses de Crédit municipal comme des établissements de crédit.
  • Enfin en 1992, les Caisses de Crédit municipal obtiennent le statut d'établissement public communal de crédit et d'aide sociale, Elles ont en particulier le monopole de l'activité du prêt sur gage.

_________________________________________________________________

 - Crédit Municipal de Nancy

Livre sur l'histoire du Crédit Municipal de Nancy de 1834 à 2014 :

 

Cliquez sur ce lien pour le télécharger au format PDF (67,7Mo).

Quelques liens :
Crédit Municipal de Nancy

Crédit Municipal de Nancy

Crédit Municipal de Nancy

Crédit Municipal de Nancy